Shot de luxe avec Les Parasites

 

Au Père Tranquille la semaine dernière j’ai rencontré trois Parasites hyperactifs.
Ce qu’ils grappillent n’a rien d’inquiétant bien au contraire, enfin je ne crois pas. Ceux là sont virulents mais sympathiques.
Sur le web ils racontent des histoires légères et croustillantes qui ont la finesse de nous faire sourire, et peut-être même de réfléchir un peu !
Ils sont Les Parasites de ces petites choses qui ne tournent pas toujours rond.

les-parasites-collectif

 

Créé en septembre 2013 le collectif Les Parasites réunit une bande de copains qui se sont rencontrés à l’école de cinéma.
Ils ont commencé en participant à un festival de court-métrage dans l’objectif non pas de gagner mais de s’amuser. Depuis ils appliquent leur traitement de choc à chacune de leurs apparitions et ça fonctionne. Cette année ils ont voyagé dans toute la France en participant à tous les 48 Hour Film Project de chaque région.
Comme son nom l’indique, selon des contraintes énoncées par le jury, chaque équipe doit réaliser un court-métrage en 48h. C’est un peu le Top Chef du ciné : un exercice qui nécessite beaucoup de talent, extrêmement challenging et formateur.
A côté de cela Les Parasites ont déjà raflé une quantité impressionnante de récompenses bien méritées. Ils partagent généreusement leurs films sur leur chaine youtube et leur page facebook.

Ce qui donne envie de suivre ce collectif est qu’il ne s’arrête pas au simple fait d’être drôle. A côté de leurs films réalisés en 48h, ils s’accordent le temps d’observer et s’intéressent à des sujets qui comptent vraiment dans la vie des gens.
Ils veulent prendre le contre-pied de rigidités, absurdités et idées reçues du monde qui nous entoure, pour donner matière à réflexion et toujours en légèreté.
En d’autres termes on peut dire qu’ils nous donnent une petite claque d’optimisme.

Aussi Les Parasites sont multitâches : ils tournent, font la régie, s’amusent et grandissent ensemble. Ils aiment la nature et le tournage est une occasion pour eux de partir en vacances entre copains. Le film Je suis un Grimpeur qu’il ont présenté récemment dans le cadre du Nikon Film Festival en est l’illustration puisqu’il a été tourné à la montagne.

Et après l’effort…

 

 

Intense, surprenant et terriblement remarquable… Partageons un shot de luxe avec le collectif Les Parasites.

what is luxe ?
Démonstration ou art de vivre, à chacun son luxe, à chacun sa manière de l’exprimer. Nos invités très spéciaux répondent à cette vaste question en partageant avec nous un shot d’émotions.

Le web donne aux Parasites la liberté de raconter des histoires. A travers ce vecteur ils s’offrent le luxe de faire quelque chose non pas pour plaire absolument mais pour créer avec plaisir.
Le film Symptômes d’amour qu’ils présentent aujourd’hui sur leur chaine youtube a été réalisé au mois de novembre dans le cadre du 48 Hour Film Project de Montpellier.
Romance est le thème qu’ils ont tiré au sort et brillamment illustré, bien qu’on n’en ressort pas plus éclairé sur cette mystérieuse alchimie qu’est l’amour. Ce sentiment plus fort que tout ne tiendrait pourtant qu’à…

Les contraintes communes à toutes les équipes :
Personnage : Eric ou Erica Corbier, Poête
Objet : Une cuillère
Phrase : “Ne jamais dire non à une femme”

 

Aujourd’hui le collectif Les Parasites compte une petite quinzaine de talentueux acteurs, réalisateurs et scénaristes qui grappillent ensemble entre leurs actualités au théâtre et au cinéma.

Suivez Les Parasites sur facebook et abonnez-vous à leur chaine youtube.
Vous pouvez aussi soutenir leur film  « Je suis un Super-Héros », un autre projet Nikon sélectionné dans les 50 Finalistes sur les 1091 Films, les votes sont toujours ouverts.

 

Ça vous a plu ?
Vous reprendrez bien un dernier shot de luxe