Le cinéma qui nous inspire : Le Sel de la Terre

Par Sophie Sellier

J’ai eu un véritable coup de cœur pour le documentaire que Wim Wenders a consacré à son ami Sebastião Salgado.
Le photographe a commencé son métier après avoir étudié l’économie et son engagement sera total.

 

Un retour vers sa terre natale.

Lui qui avait choisi de fuir le brésil, au moment de la dictature militaire en 1969, consacra son premier reportage à la réalité des peuples d’Amérique Latine.
Ce qui étonne dans ce film, est le temps que Salgado s’accorde pour traiter un sujet. Il peut rester de nombreux mois dans un même lieu.

Dès le début, il a opté pour le noir et blanc et n’en changera pas.
Ses clichés sont toujours d’une grande beauté même si le sujet est grave.
On connaît tous ces photos sur les mines d’or au brésil, ces grappes humaines qui travaillent dans des conditions inimaginables, alors que la composition des images nous apparait comme un tableau.

Sebastião Salgado témoigne aussi de l’horreur à laquelle certaines populations sont confrontées. Les photos du Sahel sont extrêmement fortes.

Il fût aussi présent sur les zones de conflits, comme le génocide au Rwanda, dont il a rapporté des images insoutenables, ou encore celles de l’ex-Yougoslavie.

 

L’horreur et la beauté du monde à travers le regard de Salgado. 

Au fil des images on est à la fois heurté par la violence de certains clichés et en même tant très bouleversé.
Je crois que ces photos nous accompagnent et restent gravées dans notre mémoire.

Salgado a dédié sa vie à la photographie pour en faire une œuvre humaniste et magistrale.
Justement après avoir consacré des années à de grands sujets, dont on ne peut sortir indemne, il a opéré une rupture dans son travail en abordant un nouveau projet : photographier la Nature, sa faune, sa flore.

salgado-nature-glacier

 

Parallèlement à ses photos Salgado se consacre à la reforestation de sa terre natale. Ce projet gigantesque qu’il mène au côté de sa femme et de son fils, soutenu par des entreprises, et même l’appui de l’actuelle présidente Dilma Roussef, est aujourd’hui un pari gagnant.

Ce que je trouve très beau dans cela, est de voir comment un projet personnel devient un enjeu pour toute une population.
A travers son film Wenders nous a fait partager son admiration pour le photographe mais aussi pour l’homme, et c’est passionnant.
Je vous encourage vivement à voir Le Sel de la terre de Wim Wenders.

>>> Plus de cinéma