Celui du parfum, pas du film

 

Gaspard Ulliel  incarnera le « Saint Laurent » de Bertrand Bonello l’information est confirmée.

– Va y avoir confusion.

– Tu vois le mal partout. Moi je trouve que ce n’est pas si mal, ça lui donne une image « couture ». Le film parle du maître pas de la marque.

– Mouais sauf que c’est le même nom associé à notre visage.

– Et quand sort le film ?

– Le 24 septembre, ça veut dire affichage massif la semaine du 15.

– Va falloir mettre un peu d’ordre là dedans. On occupe le terrain en force.

– C’est pas un peu frontal comme plan ? Le même visage, en même temps sur deux noms différents… Pour semer la confusion y’a pas mieux.

– Alors on verrouille la tête d’affiche : pas de visage apparent.

– Et pour le print on fait un rappel avec toujours la même mise en scène.

 

bleu_chanel-gaspard-ulliel

 

 

 

– Pour l’affiche il va falloir la jouer fine. Ils veulent pas qu’on mette « leur » visage.

– Ok donc on fait une affiche sans tête d’affiche …

– Ils veulent pas de comparaison frontale.

– Ils s’attendent à quoi, une nature morte ? ça va être gai.

– Alors on fait l’affiche bleue, comme ça on évite la confrontation et on négocie un profil.

 

saint-laurent-bertrand-bonello

 

– Les enfoirés elle est pas bleue leur affiche, elle est violette !

– Tu vois rouge, tu vois le mal partout.