2014, ère de Convergence

 
Le cycle de diversion amorcé en 2013 libère et ouvre les yeux. Il donne de la hauteur sur la réalité, et réoriente le plaisir de vivre vers des valeurs plus fondamentales, liées au bien-être et à la santé.
Mais il y a de l’électricité dans l’air. Entre la recherche du succès et du bonheur, les électrons s’affolent. Absorbés par des évènements qui nous dépassent, on en a perdu la saveur et le goût de siroter notre verre, à moitié plein… ou à moitié vide. Beaucoup de sujets sont sensibles, et il est devenu difficile de considérer de nouvelles propositions sans y voir un enchaînement maléfique. Cependant nager à contre courant n’a jamais changé le sens du courant.

La conciliation des idées implique l’affranchissement de rigidités individuelles au changement. Elle fait aussi jaillir une halte au surinvestissement : personnel, matériel, financier. 

 
2014 : ÈRE DE CONVERGENCE 
OU
LE RACCORDEMENT D’UN CONFORT DE VIE DISJONCTÉ.

֒
 
 
1 – Charges positives (+) / négatives (-)
 
Décloisonner les frontières, libérer les énergies… De nouveaux espoirs de mutation, de renaissance, voire de réparation, émergent des questions de confluence entre réflexions opposées. 
Personne ne veut d’un monde binaire. Sur un fond d’irrévérence, ces aller-retours font circuler les idées pour trouver des points d’équilibre. Entre la recherche de quantité et de qualité, entre réel irréel, la mémoire des datas et le droit à l’oubli, ou encore entre indépendance artistique et obligations de business… 



RÉEL / IRRÉEL
SHEILA-PREE-BRIGHT-plastic-bodies
A travers sa série « Plastic Bodies » la photographe Sheila Pree Bright pointe du doigt les standards illusoires des Barbies imposée aux jeunes filles.


VIEILLESSE / JEUNESSE
Ulric-Collette-genetic-portrait
Ulric Collette a effectué un travail de recherche photographique explorant le lien inter-générationnel à travers une série de portraits mère-fille et père-fils.


FÉMINITÉ / MASCULINITÉ
Thibault-Stipal-androgyne
 
Le corps androgyne exploré par le photographe Thibault Stipal.
 
 
BEAUTÉ / RELÂCHEMENT 
Gracie_Hagen_dualite_corps
La photographe Gracie Hagen s’est interéssée à la dualité du corps mis en valeur d’un part puis pris sous un sous un angle peu flatteur d’autre part.      
 
 
COURBES / DROITES 
satin-dress-carven
Robe Carven en satin
 
 
CINÉMA / THÉÂTRE
guillaume_et_les_garcons_a_table_theatre_cinema
Le film Les Garçons et Guillaume, à table ! croise le théâtre et le cinéma pour faire vivre une même scène. 
 
 
CLASSIQUE / CONTEMPORAIN
5-tumblrs-swoosh-art-people-at-art-shows-0001
Quand le logo nike rencontre la peinture classique. Par l’auteur du tumblr ‘Swoosh Art’ 
 

 artpop_album_lady-gaga

La pochette du dernier album ArtPop de Lady Gaga s’inspire d’une sculpture de Jeff Koons et de fragments du tableau de Boticelli, La Naissance de Vénus.   
 


Mais alors Monsieur Stromae,
 sur quel pied faut-il danser ?
Stromae-Tous-Les-Memes
 


2- L’effet conducteur de la gratuité
 

La projection d’artifices comble les doutes et les difficultés du contexte actuel. L’effet « wow » se valorise ainsi autrement : dans la beauté brillante du geste. Une manière authentique de rencontrer son public en électron libre, dans la générosité et l’échange. Cet effet « facilitateur » permet d’apaiser un point critique, celui de la recherche de rentabilité-à-tout-prix. 
L’occasion par exemple, de repenser ses priorités d’apparitions sur les écrans : un film destiné au cinéma ou à la télévision doit-il passer obligatoirement sur la chaîne youtube de la marque ?

Par ailleurs, toute initiative doit-elle faire l’objet d’un dispositif digital musclé pour renforcer les vues auprès des digital addicts ? Et si on souhaite satisfaire dans la confidence ses fans les plus proches ?
La Maison Prada l’a bien compris, en mettant en place un dispositif discret pour présenter son film Castello Cavalcanti de Wes Anderson. De cette manière, elle s’adresse prioritairement aux fans qui la suivent de près. Quel plaisir de découvrir ce film sur le compte officiel de Prada, et de s’en faire sa propre idée, plutôt que sur une newsletter ou autre site spécialisé, repartagé par un « twittos compulsif » pour la énième fois. L’’impact n’est pas le même.

La « gratuité » (intéressante mais tout de même intéressée), est une ressource à préserver, car elle détient la vertu de capter l’attention de manière ciblée. Elle s’immisce, de son air affranchi, dans la cadence, pour faire vivre le rêve, toujours plus fort.

 

avatar_arbre_sacre 

Certes la vie est plus dure, mais elle n’est pas moins belle. 

La convergence des idées est une phase créative délicate mais qui peut compter sur la lucidité des artistes, des agitateurs et des spectateurs de la rue. Elle redéfinit une échelle de valeurs choisies, pour relancer une dynamique disjonctée.


POUR ÊTRE PLUS SAGE MAIS PAS PLUS SÉRIEUX,

POUR QUE LE HORS NORME NE SOIT PAS UN ARTIFICE,

POUR QU’ON RETROUVE DU CONFORT DANS LA SIMPLICITÉ,

POUR VIVRE DE VRAIS #MOMENTSDEGRÂCE,

POUR QUE L’INSTANTANÉITÉ RENOUE AVEC L’EXIGENCE,

POUR QUE TWITTER NE SE TRANSFORME PAS EN GIGANTESQUE CONCOURS DE PETS,

POUR QU’UN BATTEMENT DE COEUR NE SE RÉSUME PAS À UN LIKE,

POUR CONTINUER DE POUVOIR SANS FORCÉMENT DEVOIR,

POUR LA LIBRE PAROLE, VRAIMENT LIBRE.