La collection « Skies and Beyond » de Bottega Veneta à Paris

Le 2 avril Bottega Veneta présentait sa troisième collection de coffrets créée en partenariat avec l’artiste Nancy Lorenz. Dévoilée lors du salon du Meuble de Milan, les 25 coffrets « Skies and Beyond » font une escale à Paris au sein de la boutique Bottega Veneta, de l’avenue Montaigne évidemment. 
L’occasion d’admirer (et pourquoi pas d’acheter) le fruit de cette fusion entre le savoir-faire de la Maison italienne et le travail de l’artiste new-yorkaise, inspiré de l’abstraction d’Après-Guerre et de l’art asiatique traditionnel.
Le couvercle des coffrets forme ainsi une voix lactée d’exception en laque, une texture utilisée dans les œuvres picturales de Lorenz, surhaussée par le cuir et le daim, travaillés dans les ateliers de Bottega Veneta. Certaines sont finement incrustées de nacre, méticuleusement travaillées couche par couche, permettant la formation naturelle d’un craquelage rare, couronnée par une extrême surface solide et éclatante, irrésistiblement tactile. 


Si ces coffrets uniques suscitent le mystère,  ils sont aussi la démonstration du pouvoir de transformation de l’art en objets fonctionnels. 
Un délicieux travail d’équilibre entre le modernisme d’une belle Maison et la tradition d’un art, ou comment délivrer l’art sous une forme nouvelle. Est-il voué uniquement à être observé ? Bottega Veneta et Lorenz nous en démontrent le contraire, sans se cannibaliser, ni en commettant le délit de vulgariser ou de désacraliser. 
Un détournement d’initiés qui repousse les limites jusqu’au « Ciel et Au-delà » : quel meilleur terrain de prédilection pour une rencontre entre le luxe et l’art ?