Le participatif inspirationnel : entre virtuel et réalité

La fameuse tendance à consommer « moins mais mieux » est arrivée jusque dans le digital, et plus précisément dans le participatif. Les messages les plus forts ne sont pas forcément les plus médiatisés, et lorsqu’il s’agit d’initiatives participatives, c’est encore plus vrai.
La prise de parole de la marque se segmente. Alors que les internautes sont moins actifs sur les réseaux sociaux, les marques se concentrent sur des invitations plus ciblées. Exigeant des contenus plus qualitatifs, elles s’adressent désormais à un public expert dans son domaine. La maison de luxe introduit par le digital un dialogue plus riche, elle rassemble et fédère autour du rêve de chacun. De cette manière, elle ramène le virtuel à la réalité, et vice versa. 
  
La compétition Montblanc »The Beauty of a Second » en est une très belle illustration. La maison donne du sens aux instants vécus, en invitant chacun à filmer une seconde de beauté. Un moment bref et intense, qui rend chaque seconde plus belle que les autres.
Voici la seconde gagnante :


Par ailleurs, Louis Vuitton présente actuellement pour la 2e année, les Journeys Awards. La maison et le réalisateur Luca Guadagnino lancent un concours international de courts-métrages, dont le but est de révéler de jeunes talents.

Aussi, l’arrivée des marques de luxe sur Pinterest montre leur volonté de se tourner vers un support moins complexe, plus épuré, valorisant le contenu par un visuel plus qualitatif.
La dernière marque de luxe à être entrée dans la communauté Pinterest est Dior. 


Moins de participants, moins de sollicitations, mais plus de spectacle. Oui, car le consommateur reste avant tout avide de show et de « wow effects », mais plus personnalisés. Il n’a jamais été si bon public : il devient inspirationnel, dans la mesure où il peut participer à sa manière, pour exprimer sa singularité. Il donne son sens à une expérience, mais avant tout, il prend plaisir à le faire.